L’éducation des assassins. 1, Les délices de l’orcan

Etienne Le Roux

Bande dessinée

Delcourt, 2008, 54 pages, 12.9 €

:( La plupart des gens croient que l’esclavage est dans l’ordre des choses - critique complète

Couverture
Couverture du livre: L’éducation des assassins. 1, Les délices de l’orcan

Critique

D’entrée de jeu, le récit des quatre enfants nous est dévoilé, conté par un homme étrange. Le récit étonne, surprend. On découvre les enfants et leurs particularités, ainsi que leurs souffrances. Le dessin centré sur les personnages rend bien les sentiments dévoilés, et les couleurs restent douces comme pour atténuer les peurs qu’on lit si bien dans leurs regards. On ne peut s’empêcher de souhaiter la suite rapidement, pour pouvoir suivre la destinée d’Arbor, Solon, Sérapis et Orcan… Une série qui promet et dont on espère des rebondissements…

Elodie Mercy

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster