L'ENVAHISSANT CADAVRE DE LA PLAINE MONCEAU

MOYNOT

Bande dessinée

Casterman, 2009, 67 pages, 15 €

:) :) Charmants sosies - critique complète

Couverture
Couverture du livre: L'ENVAHISSANT CADAVRE DE LA PLAINE MONCEAU

Rue de Wagram, dans le 17ème arrondissement, Nestor Burma devait rencontrer une certaine Jeanne Désiris. Cette dernière ne peut malheureusement pas l’accueillir à la porte. Et pour cause : c’est allongée dans son lit, au coté de son mari, tout aussi mort qu’elle qu’il la trouvera. Même s’il n’est plus mandaté par personne –d’ailleurs, sa cliente ne lui avait pas dit ce qu’elle souhaitait qu’il fasse- Burma décide de satisfaire sa curiosité et d’enquêter sur ce double ‘suicide’. Il ne mettra pas longtemps à éclaircir la trouble personnalité du défunt mari : ingénieur chez Citroën et inventeur raté, Charles Désiris entretenait une relation extraconjugale avec une certaine Yolande Mège, sosie parfait d’une actrice connue : Dany Darnys. A peine a-t-il le temps de faire la connaissance des deux jeunes femmes que Burma assiste en direct à l’enlèvement de Yolande. Avec l’aide des habituels compagnons –Hélène, Zavater et Covet- l’intrépide détective va tenter de sauver la mise à la malheureuse. Dans sa quête, il ne va toutefois pas tarder à tomber sur un premier cadavre. Qui ne va pas l’arrêter.

Troisième adaptation signée Moynot des œuvres de Léo Malet, ‘L’envahissant cadavre de la plaine Monceau’ ne dépare pas la série initiée par Tardi. Il ne s'agit pas d'une nouveauté, mais nous y replonger nous a donné envie de vous en reparler, là, maintenant. Le trait de Moynot, renforcé par une mise en couleurs superbe due à Yérathel, répond toujours aussi parfaitement aux intrigues tarabiscotées de Malet. Les décors ultra-réalistes (bâtiments, véhicules…) et le langage teinté d’argot et de préciosité rendent parfaitement l’ambiance de la fin des années ’50 : on s’attendrait presque à rencontrer Bernard Blier et Lino Ventura sortant d’un film d’époque. Un must du polar noir, dont les amateurs se délecteront assurément. Aux autres, que ne rebutent pas les histoires au long cours, nous la conseillons comme porte d'entrée à cette superbe série! 

Nicolas Fanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster