LA CHUTE D'UN ANGE

MAKO & DAENINCKX

Bande dessinée

Casterman, 2014, 76 pages, 15 €

:) :) Engrenage fatal - critique complète

Couverture
Couverture du livre: LA CHUTE D'UN ANGE

Alors qu'à Gagny, à quelques kilomètres de Paris, le corps d'un jeune garçon est retrouvé au fond d'une carrière, dans la capitale, c'est le directeur du journal Paris Soir, Philippe Crélard, qui est assassiné à son domicile. Très mondain et bien introduit dans le microcosme politique, Crélard était autant respecté que craint. Alors qu'ils n'ont pu récolter aucun indice probant sur la scène de crime, le commissaire Pasquet et son équipe tentent de faire parler leurs indics. Bientôt émerge le nom de Kozor, un contorsionniste apparemment sans histoire.

A Paris, en 1948, les moyens des policiers ne sont même pas encore l'ombre de ceux dont ils disposent actuellement. Dès lors, l'élucidation de toute affaire repose essentiellement sur le travail des enquêteurs et sur les relations qu'ils entretiennent avec le milieu. Parfois comptent également les liens avec les politiques et la bourgeoisie et, éventuellement, le pouvoir de persuasion que le responsable de l'enquête exerce sur son équipe. Celui de Pasquet envers ses subordonnés se révèle très vite déterminant et c'est son travail qui mènera Kozor vers son inéluctable destin. Rouage implacable du maintien de l'ordre et serviteur dévoué des puissants, Pasquet est rusé, habile et discret. A l'image d'un grand nombre de ses romans noirs, dans lesquels l'idée même de justice est bien souvent mise à mal, Daeninckx livre à Mako un scénario ultra-sombre, et profondément pessimiste quant à la nature humaine. Certains parleront sans doute de réalisme : oui, le pouvoir corrompt, peu importe le nombre de victimes innocentes, seul compte la préservation des intérêts et de la réputation des puissants. Pas la moindre lueur d'espoir, pas le moindre trait d'humour, et ce jusqu'à la toute fin, vous voilà prévenus. 

Nicolas Fanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster