LA MADONNE DE PELLINI : LAMB HOUSE

RIVIERE & FEDERICI

Bande dessinée

Delcourt, 2010, 48 pages, 12.9 €

:) LA .MADONNE DE PELLINI - critique complète

Couverture
Couverture du livre: LA MADONNE DE PELLINI : LAMB HOUSE

Londres, 1891. La jeune Nora De Wing rejoint un institut d'études psychiques pour satisfaire son goût de l'indicible et parfaire ses dons de medium. Mais lors de sa première réunion, l'esprit d'une femme prend possession de son corps. Qui est-elle ? Que lui veut-elle ? Les jours suivants, le comportement de Nora inquiète ses nouveaux amis, le peintre Francesco Guibilati et le romancier Henry James...

 

Les auteurs nous plongent dans l'univers du spiritisme dans cette série puisée du catalogue Laffont. François Rivière (Victor Sackville, Outsiders) s'est inspiré d'une nouvelle du célèbre auteur americano-anglais Henry James et a confié le dessin à Riccardo Federici.  Plusieurs personnages de l'intrigue semblent en savoir beaucoup sur la relation entre Antonia, la madone de Pellini, et sur Miss De Wing, la protégée de Miss Blavatski.

 

A signaler, le remarquable travail de Federici, nouveau-venu dans le monde de la bd, tout en nuances de tons. Le lecteur entre véritablement dans le monde de la haute bourgeoisie londonienne à la fin du 19ème siècle. Le scénario par contre, ouvre plusieurs pistes sans véritablement les explorer. L'ensemble fait que le lecteur est un peu déboussolé au terme de ce premier opus.

 

Une suite, "L'orphelinat de Rosewood", est annoncée. Elle devrait permettre d'y voir plus clair sur l'implication de certains protagonistes au profil étrange et devrait éclaircir le lecteur sur la mystérieuse dualité entre les héroïnes.

Eric Albert

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster