La malbête : tome 1 : Monsieur Antoine en Gévaudan

Ducoudray, Aurélien

Bande dessinée

Bamboo, Grand angle, 2015, 46 pages, 14 €

:) :) :) Sur les traces de la Bête - critique complète

Couverture
Couverture du livre: La malbête : tome 1 : Monsieur Antoine en Gévaudan

Le jeune Barthélemy, dont le père vient d’être pendu sur ordre du Roi et au service d’un aubergiste peu scrupuleux, s’attire la sympathie d’Antoine de Beauterne. Ce porte-arquebuse du Roi, ayant pour mission de délivrer les habitants de la région du Gévaudan de la Bête voit en Barthélemy l’image du fils qu’il aurait bien aimé avoir, ce qui ne plait bien sûr pas à son véritable fils François, également présent dans cette expédition.

Aurélien Ducoudray revisite l’énigme de la bête du Gévaudan, s’autorisant quelques largesses au niveau de certains personnages. Les croyances sont au centre de l’histoire, le scénariste mettant particulièrement en avant le sort funeste réservé par les services du Roi aux adeptes de la religion protestante. Une aventure agréable à suivre et composée de rebondissements subtils qui trouveront leurs réponses dans le deuxième et dernier tome. Deux personnages, dont la présence est secondaire dans cet opus, y prendront de l’importance.

 

Si Ducoudray, qui a fait ses premières armes chez Futuropolis, en est à son deuxième album chez Grand Angle, il n’en est pas de même pour le dessinateur Hamo qui a participé à la belle aventure de « L’envolée sauvage » avec Laurent Galandon. Ce Namurois est également sous les feux de l’actualité avec la sortie, en ce mois d’avril, du cinquième tome de la série « Special Branch » en compagnie de Roger Seiter. Hamo signe à nouveau une prestation pleine, sans fausse note, avec un dessin et des couleurs parfaitement dans l’esprit de l’époque.

Olivier Baute

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster