Le club des prédateurs : tome 1 : The Bogeyman

Magnin, Valérie

Bande dessinée

Casterman, 2016, 58 pages, 13.95 €

:) :) :) :) Vous en reprendrez bien un petit peu? - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Le club des prédateurs : tome 1 : The Bogeyman

La grande foule est présente devant la prison de Londres pour assister à la pendaison de Jenny, une jeune fille accusée d’avoir tué le poissonnier qui l’avait surprise alors qu’elle volait dans ses poubelles. Parmi le public, Jack, un jeune ramoneur qui préfère vivre de maraudages plutôt que de travailler en usine. Il y a également Elizabeth, fille de notables, qui bénéficie d’une place de choix, assise dans la calèche de ses parents.

 Dans ce Londres du milieu du 19ème siècle, provenant de milieux sociaux différents, Jack et Elizabeth ne devraient pas se rencontrer. Toutefois, le jeune ramoneur veut montrer à la demoiselle que la légende du Bogeyman n’en est pas une. Cette escapade nocturne ne laissera pas Elizabeth indemne.  

 La rencontre entre deux touches à tout de la bd, Valérie Mangin et Steven Dupré. La première, qui a déjà fourni quelques beaux succès tels que « Le Fléau des dieux », « Le Dernier troyen » ou « Petit Miracle à la bd franco-belge », explore une nouvelle époque avec succès. Cette immersion dans l’Angleterre victorienne est de la même veine que ses précédentes expériences, le lecteur suivant avec passion la rencontre et l’escapade des deux héros et attendant à présent la suite de l’aventure, « The Party ».

 Steven Dupré fait lui partie de la nouvelle vague des dessinateurs du nord du pays. Déjà vu sur « Kaamelot » ou l’excellent « Midgard », il démontre que son trait est parfaitement adapté dans ce Londres du 19ème siècle. Un sans-faute prometteur qui permet à Dupré de faire partie des illustrateurs à suivre. Il assure également d’une belle manière les couleurs de cet opus d’une noirceur décapante. 

 « Le club des prédateurs » est une réelle réussite. Le lecteur est pris dans l’engrenage au fil des pages et interloqué à la fin de ce premier tome.

 

 

 

 

Olivier Baute

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster