LE TELESCOPE

VAN HAMME, Jean

Bande dessinée

Casterman, 2009, 86 pages, 15 €

:) :) SENIORS ACTIFS - critique complète

Couverture
Couverture du livre: LE TELESCOPE

Cinq hommes proches de la pension fantasment sur la même jeune femme qu’ils observent à tour de rôle au travers d’un télescope. Pour chacun d’eux, la vie se résume à un passé peu glorieux, à de nombreuses occasions manquées et à quelques rêves de grandeurs inaboutis. Avec un tel bagage et à leur âge, le futur ne laisse que peu d’espoir. Hormis l’amitié qui les lie, ces cinq-là ne voient dans l’existence plus beaucoup de raisons de se réjouir. Si bien que, lorsque la jeune femme de l’appartement d’en face leur propose un contrat à 6, ils ne mettent pas longtemps à se décider. En échange de monnaie sonnante et trébuchante, ils auront, chacun à leur tour, le droit de passer une journée avec la splendide créature. Mais les beaux jours n’ont qu’un temps : rapidement lessivés par l’appétit de luxe de leur nouvelle amie, les cinq doivent déclarer forfait et lui rendre sa liberté. Pas rancunière, cette dernière leur propose une juteuse arnaque, une combine qui leur permettra de se refaire une santé financière, tout en accomplissant une bonne action, ce qui ne gâche rien. Encore une fois, les cinq amis se disent qu’ils n’ont pas grand-chose à perdre. Pas plus que la première fois en tous cas.

D’abord scénario pour un téléfilm jamais tourné, puis roman publié début des années ’90, ‘LeTélescope’ se retrouve aujourd’hui recyclé par le très prolifique Jean Van Hamme comme scénario d’une bd mise en images par Paul Teng (« L’ordre impair »). Avec son trait proche de celui d’un François Boucq, Paul Teng excelle à tirer le portrait de ces cinq sexagénaires au visage marqué par les années, jusqu’à arriver à nous les rendre dès plus sympathiques. Si leur motivation de départ pouvait sembler peu glorieuse à certains esprits chagrins, le scénario de Van Hamme leur donnera l’occasion de montrer la face moins tristounette de leur personnalité. Mués en Robins des Bois des temps modernes, ils affronteront –certes d’une manière légèrement intéressée- l’une des figures-types du capitalisme : le promoteur immobilier véreux.

Délicieusement amoral et chevaleresque en diable, ‘Le Télescope’ pèche parfois par quelques longueurs au niveau des récitatifs –Van Hamme n’est pas pour rien l’un des scénaristes des nouvelles aventures de Blake et Mortimer- et par un ‘happy end’ peut-être trop appuyé. Il n’en reste pas moins une bd qui plaira aux amateurs du ‘style Van Hamme’ –sauce troisième âge en l’occurrence : un brin d’action, un soupçon de combines financières et une cuillérée de grands sentiments.

Nicolas Fanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster