Souterrains

Baudy, Romain

Bande dessinée

Casterman, 2017, 144 pages, 20 €

:) Germinal VS Robocop - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Souterrains

Romain Baudy avait déjà agréablement surpris il y a quelques années lors de sa première publication chez Casterman, "Pacifique", où à quatre mains en compagnie de Martin Trystram, et dans un format à l'italienne, il explorait le fond des mers dans un sous-marin allemand.

Ici, en solo, l'auteur s'aventure dans les entrailles de la terre avec une équipée de mineurs accompagnée d'un robot expérimental capable d'apprendre et réaliser le travail de plusieurs hommes en un tour de main. Le tout situé dans le nord de la France, dans les Corons, et en pleine révolte sociale entre patrons et ouvriers. Les premiers ne jurent que par la rentabilité tandis que les autres aspirent à une vie plus agréable avec l'appui des syndicats.

Coupé du reste du monde suite à un éboulement, le groupe va être rapidement confronté à une civilisation souterraine également constituée de castes. Des êtres de petite taille, descendants de Vénitiens, menant à la baguette des créatures hors-normes, mais dénuées de toute forme d'intelligence.  

Mêlant science-fiction et réalisme, entre Jules Verne et Emile Zola, Romain Baudy livre un one-shot surprenant, mais laissant un petit goût de trop peu à la fermeture. Si l'ouvrage compte déjà 134 pages et se lit avec plaisir, il aurait mérité quelques chapitres supplémentaires, notamment au niveau des recherches réalisées pour retrouver les disparus ou au sujet de la lutte entre les classes sociales abordée au début.

 

Olivier Baute

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster