Veil

Rucka, Greg

Bande dessinée

Delcourt, 2016, 121 pages, 15.95 €

:) :) :) Démoniaque - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Veil

Déambulant nue dans la rue et incapable de s’exprimer, Veil est une proie facile pour les prédateurs. Dante parvient à l’extraire de ce guêpier, mais il ne se doute pas dans quelle aventure il s’est embarqué. La belle fait l’objet d’une attention particulière d’individus malveillants attirés par ces pouvoirs.

 

La principale attraction de ce récit mêlant fantastique et horreur est le dessinateur serbe Toni Fejzula. Domicilié à Barcelone, il s’était fait remarquer il y a une quinzaine d’années sur l’album « Central Zero » chez Soleil qui n’avait toutefois  pas connu de suite. C’est donc grâce au monde du Comics que le lecteur européen peut le redécouvrir. Perfectionniste, Fejzula assure également les couleurs de cette série initialement parue en cinq tomes chez l’éditeur américain Dark Horse.

 

Plus connu, Greg Rucka assure un scénario haletant, mais dépourvu au final de surprises. On sent qu’il est moins dans son élément que dans ses précédentes publications telles que « Stumptown », « Whiteout » ou « Lazarus », mais l’ensemble vaut tout de même le coup d’œil et ravira les nombreux amateurs du genre.

 

Olivier Baute

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster