Watertown

GOTTING, Jean-Claude

Bande dessinée

Casterman, 2016, 96 pages, 18 €

:) :) :) Etrange coïncidence - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Watertown

Lorsqu’un simple employé d’assurances troque son costume pour celui d’enquêteur. Une simple rencontre, au détour d’une visite chez son frère, va lancer Philip Whiting dans une aventure dont il ne maitrise pas toutes les cartes. La quête de vérité va tourner à l’obsession et Whiting, tout en avançant dans ses recherches, va perdre ses repères et se mettre lui-même en danger.

Quel est le réel lien entre Maggie Laeger et Mary Hotkins? Qu’est-il arrivé à Dennis Palowan? Ce polar détient tous les atouts pour garder le lecteur en éveil et lui donner l’envie de tourner la page suivante. Tout au long de la centaine de pages délivrée en sept chapitres, la voix off, qui est celle de Whiting, délivre des pistes, bonnes ou moins bonnes, et permet au lecteur de mieux découvrir les cases qui valent plus que le détour.   

 Malgré une carrière déjà longue de trente ans, Jean-Claude Götting n’a jamais sorti qu’une quinzaine d’ouvrages reliés au monde de la BD. Cet illustrateur français de grand talent a collaboré avec de nombreux organes de presse et alterne les collaborations.

 Götting travaille la plupart du temps en solo, mais a déjà livré des scenarios, notamment à Loustal, autre auteur appréciant le travail au pinceau. Dans Watertown, premier ouvrage sorti depuis trois ans, Götting utilise pour la première fois quelques couleurs. Ce choix convient parfaitement à la période, les années 60, et à l’environnement géographique, le centre des USA, qui sont des atouts de ce Watertown de haut niveau. 

Olivier Baute

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster