Gun baby gun

Overton, Ian (Traduit par Sfez, Samuel)

Documents

Belfond (Paris), 2017, 516 pages, 21 €

:) :) Du lobby des armes au 13 novembre 2015… - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Gun baby gun

Dans son introduction, Iain Overton revient sur les attentats de Paris. En novembre 2015, il pressentait qu’une capitale européenne serait la cible d’une attaque terroriste, sans savoir laquelle. Il fondait cette prémonition sur plusieurs constats : le nombre d’armes à feu en circulation dans le monde, de quoi alimenter la violence djihadiste, et l’augmentation des attentats suicides. Acteurs et accessoires étaient plantés, restait à trouver le décor.

Reporter de guerre en Irak, en Somalie, en  Colombie, Overton est aussi journaliste d’investigation. Son travail a plusieurs fois été primé, notamment par Amnesty International. « Gun baby gun » est son premier livre. Le titre fait référence au roman de Dennis Lehane, « Gone baby gone » - oui, il s’agissait d’un livre, avant le film.

« Gun baby gun » est né de la volonté de l’auteur de faire le bilan, de remonter le processus, entre la fabrication des armes à feu et les AK47 qui ont été utilisés à paris, en passant par les vagues de migrants qui fuient les conflits qui font rage dans leur pays d’origine.

Pour nourrir ce livre soigneusement documenté, Overton a voyagé dans pas moins de 25 pays, à la rencontre de policiers, de soldats, de chefs de gangs, de victimes,…Parfois technique, toujours contextualité historiquement, le contenu veille cependant à rester accessible, faisant des connections avec le cinéma ou les jeux vidéo, l’enfance de l’auteur…Le style est similaire à celui d’un journal, avec une narration à la première personne et des impressions de voyage.

Deux encarts photos illustrent cette enquête complétée par de nombreuses annexes : des liens Internet pour la plupart, si vous voulez aller (encore) plus loin…

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster