ANGELOPOLIS

TRUSSONI, Danielle (Traduit par Hugon, V.)

Fantastique

Fleuve éditions, 2014, 313 pages, 20 €

:) Quand les anges attaquent - critique complète

Couverture
Couverture du livre: ANGELOPOLIS

Verlaine, un chasseur d’anges et le meilleur, est en intervention à Paris. Un corps méconnaissable est découvert avec les papiers d’identité d’Evangéline. Cette dernière a disparu dix ans après un fiasco total aux États-Unis pour les Chasseurs. Verlaine en est aussi secrètement amoureux. Alors, quand il croit la voir non loin de la scène de crime, il court la retrouver. Mais Eno, une chasseuse angélique particulièrement sauvage, l’enlève sous les yeux de notre chasseur. Une course contre la montre s’engage. Il faut retrouver Evangéline dont le sang recèle nombre de secrets. De Paris à Saint-Petersbourg, des forêts bulgares à la mer Noire, les Angéologues recherchent le moyen de neutraliser ces créatures qui veulent dominer le monde. Ils se réfugieraient à Angélopolis, une rumeur mais qui ne l’est peut-être pas car les Chasseurs seront les auteurs de leur propre perte.

Deuxième volet de La Malédiction des anges, Angélopolis est un peu obscure. N’ayant pas lu le premier volume, j’ai plongé dans le deuxième comme néophyte. Si certaines actions m’ont échappées au début, j’ai pu compléter mes lacunes par recoupement. Merci à l’auteur de faire quelques rappels. Ensuite, le récit est apparu banal dans la première partie du livre. Un chasseur d’ange, amoureux contre-nature, recherche sa belle qui, évidemment, se fait enlever sans qu’il puisse réagir. De ce côté, rien de nouveau. La seconde partie s’enfonce dans un tas de théories fantastiques entre les œufs précieux des Romanov, des films perdus et la survivance de l’arche de Noé avec ses plantes disparues de la création qui prolongent la vie de qui les consomme. Compliqué, un peu vaseux, tiré par les cheveux et alourdissant l’écriture. On passe d’une théorie à l’autre et c’est un peu fatiguant, surtout quand on ne voit pas à quoi l’auteur veut en venir. La fin du récit s’achève de telle manière que le combat est lancé et ouvre vers un troisième tome. Même si l’idée des anges pas si sympathiques que cela est plutôt originale, avec l’existence d’une secte les pourchassant, l’un entraînant l’autre. Le récit aurait gagné en clarté et en rythme en se concentrant sur la course-poursuite et en évitant les théories annexes. Ces dernières auraient pu être mises de côté pour réaliser une préquelle, par exemple. Donc, avis aux amateurs d’anges et amis des complots, ce livre est fait pour vous ! 

Leda Brixhe

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster