Le héros discret

Vargas Llossa, Mario (Traduit par Bensoussan, Albert)

Littérature générale

Gallimard , Folio, 2017, 486 pages, 8.2 €

:) :) :) :) Mensonges et corruption…Mais que diable Lucifer vient-il faire là-dedans ? - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Le héros discret

Récemment honoré du titre de Prix Nobel de littérature (2010), Mario Vargas Llosa rédige une critique drôle et acérée de la société péruvienne…dont il a voulu être le président il y a 25 ans.

Son « héros discret » évoque en réalité deux personnages, dont nous suivons en parallèle les mésaventures.

Felicito Yanaqué est un honnête chef d’entreprise de transports. Mal marié, il fréquente une femme bien plus jeune que lui, Mabel, qu’il a installé dans une petite maison et entretient, en échange de visites hebdomadaires programmées. Sa vie bascule lorsqu’il reçoit une lettre anonyme le priant de suivre des instructions en échange de la protection de sa société. Sans doute un coup de la mafia locale, qui n’accepte pas le développement économique de la ville de Piura, et rackette les entrepreneurs ! Fier et impétueux, l’homme fonce au commissariat, provoquant la colère du mystérieux corbeau…

A Lima, Ismael Carrera est un puissant homme d’affaires menacé par ses fils jumeaux qui convoitent de façon éhontée sa fortune. Le vieil homme trouve une parade légale en se mariant secrètement avec sa bonne, la discrète Armida. Faisant de son bras droit Don Rigoberto, et de son chauffeur Narciso ses témoins, il s’enfuit ensuite pour une longue lune de miel, laissant le fiel des jumeaux se déverser sur les deux malheureux complices. La vie de Don Rigoberto et de sa famille est bouleversée par les actes malveillants des ex-héritiers. Parallèlement, Fonfon, le fils de Rigoberto, est sujet à l’apparition soudaine dans son quotidien d’un étrange monsieur, qui semble bien le connaître…Rigoberto et son épouse Lucrecia s’inquiètent : fantasmes d’adolescent, mensonges, apparition surnaturelle… ? Fonfon serait-il devenu fou ?

La genèse du Héros discret est une petite annonce, repérée par l’auteur dans une gazette péruvienne. Un entrepreneur modeste y défiait publiquement la mafia. S’en prendre à ses locaux, sa maison ou sa famille n’y ferait rien : hors de question pour lui de payer une rançon. Vargas Llosa s’est dit impressionné par cet acte héroïque moderne, dans une société en pleine évolution. L’amélioration des conditions de vie des Péruviens devrait-elle être compromise par la corruption et la peur ? La thématique du fils est également largement représentée, sur fond de trahison, la pire qui soit…

Vargas Llosa est un narrateur né, mêlant avec malice dialogues présents et flashbacks, créant décalages et réponses absurdes.  Mais s’il conte avec délice et fantaisie les affres de ses personnages, le péruvien délivre toujours un message au-delà des turpitudes de la vie. Attaché aux héros modestes défiant les grandes puissances, façon David et Goliath, le jeune nobélisé livre un roman absolument réjouissant ! 

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster