MALO DE LANGE ET LE FILS DU ROI

MURAIL, Marie-Aude

Littérature Jeunesse

Ecole des Loisirs, Neuf, 2011, 262 pages, 11 €

:) :) :) HISTOIRES DE COEURS <3 - critique complète

Couverture
Couverture du livre: MALO DE LANGE ET LE FILS DU ROI

Malo de Lange vient d’obtenir le grade de lieutenant de la brigade de sureté. Ce choix doit venir du fait que le chef est son père. Il lui arrive bien des choses. Il a vent d’un mauvais coup : l’assassinat d’un enfant dont on veut prendre le cœur. Est-ce une coïncidence ? On retrouve des cadavres de chiens dont on a également arraché le cœur et que l’on a  parfois même recousus par la suite.  Il découvre que celui que l’on appelle le Benk, veut en réalité voler le cœur d’un garçon déjà mort : Louis XVII. C’est un chirurgien qui le possède conservé dans un bocal d’esprit de vin. Malo parvient à le récupérer mais la nuit, il est terrorisé par le fantôme de l’enfant. Le voilà qui s’engouffre dans un complot bien noir. Quand il découvre, pour changer, le corps d’un singe, son enquête le conduit droit dans un théâtre où se produit le célèbre Wizard. Il parvient à faire  des tours incroyables. Et comme les ennuis ne viennent jamais seuls, la fille qui fait palpiter son cœur a un admirateur bien dangereux. En plus, le père de Léonie l’empêche de venir à leurs rendez-vous. Heureusement, dans cette pagaille, il parvient à se faire un ami. Il se fait appeler Toto, c’est le fils du roi ! Il est en plus nommé protecteur du jeune garçon. Même si cela ne lui plaît pas sous tous les aspects (il ne supporte pas l’école), au moins, cela lui permet de rester auprès de son ami et on mange mieux à la cour du roi que dans les ruelles de Paris. Mais voilà le complot sur lequel il enquêtait qui revient le tourmenter.

Voilà donc Marie-Aude Murail qui nous  raconte une nouvelle aventure de Malo. Malgré le fait que je n’ai pas lu les précédents  opus j’ai bien suivi, il n’y a aucune allusion aux  autres tomes. Malo est le narrateur  nous raconte sa vie et nous livre ses sentiments. On découvre la peine que l’on ressent lorsque quelqu’un que l’on aime a un autre admirateur que les parents préfèrent. A cette époque, les parents pouvaient autoriser ou pas leur fille à voir celui qui faisait palpiter son cœur.  On nous montre que les professeurs de cette époque n’étaient pas aimables au point de punir un élève qui venait d’arriver à l’école et ne connaissait rien aux matières enseignées.

J’ai bien aimé ce livre. Marie-Aude Murail est une excellente écrivaine. Parallèlement à ma lecture pour Encre Noire, j’ai dû lire pour le cours de français de première secondaire «L a Dame qui Tue » du même auteur. Je l’ai tout autant apprécié. Du fait que le narrateur est aussi le héros de l’histoire, on peut facilement s’y identifier. Elle parvient à entretenir  l’intrigue en la dévoilant par minuscules morceaux et  à écrire une histoire pleine de rebondissements sans oublier la « happy end ». Préparez vous à accompagner  Malo dans tous ses problèmes. (L.W.)

Laureline Willem

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster