SOUVIENS TOI DE LA LUNE

SERVANT, Stéphane

Littérature Jeunesse

Rouergue, doAdo. Noir, 2010, 296 pages, 14 €

:) :) Lorsque "The Thing" parcourt le "Grand Nulle Part" - critique complète

Couverture
Couverture du livre: SOUVIENS TOI DE LA LUNE

Cela fait un sérieux bail que je n’ai plus lu de livres estampillés « pour adolescents » … Bien sûr, je me doute un peu que les romans de …, disons de Jules Verne, ne constituent plus ce que l’on écrit le plus fréquemment à l’attention de nos 13-17 ans. Mais je reconnais humblement que je ne sais pas si Souviens-toi de la lune est représentatif de l’actuelle littérature pour « ados ». En tout cas, par rapport à mes propres lectures de jeunesse (un peu datées, vous l’aurez compris), ça décoiffe : sex & drugs & violence (plus un zeste de perversité, ouaah !).

Bon, j’arrête de jouer au «  vieux c … » et j’entre dans le vif du sujet.

Nous sommes à Carrefour, hameau paumé et misérable de Louisiane, durant l’été 2005, quelques semaines avant que l’ouragan Katrina ne frappe le territoire américain sur un rayon de 650 kilomètres,  provoquant le déplacement d’un million d’habitants, causant officiellement la mort de quelque 1. 850 personnes et faisant vaciller jusqu’à la Présidence de l’inénarrable Georges W. Bush.

Dans des caravanes et des baraques de tôle ondulée, quelques dizaines d’âmes –autant de laissés-pour compte du rêve américain- végètent, à mi-chemin entre les marais du bayou et les raffineries du Golfe du Mexique, ignorant tout du cataclysme en gestation.

C’est là que vit David, adolescent discret et rêveur. Abandonné par sa mère, il grandit auprès d’un père impotent et aigri qui ne voit pour lui d’avenir stable que dans la mécanique. Or, David n’a qu’un rêve : devenir écrivain. Un rêve à priori difficile à réaliser lorsque l’on vit dans un endroit reculé, plus abandonné (mais en moins fascinant) que la face cachée de la lune, coincé entre alligators et trafiquants (de tous genres : came, bagnoles …), lorsque votre paternel ne vous propose comme alternative professionnelle qu’un emploi dans le garage du gros vicieux du coin ou un job dans les raffineries puantes des environs, et alors que la seule lecture socialement tolérée par vos potes est celle de Playboy. Quant à Paul, le meilleur ami de David, il partage son temps entre les parties de jambes en l’air avec les petites bourges du lycée en mal d’exotisme social, la fumette de marijuana et l’élaboration de théories fantasques sur les disparitions d’adolescents qui troublent la région …

David s’interroge : a-t-il réellement le feu sacré ? Est-il vraiment prêt faire des sacrifices pour concrétiser son rêve d’écriture ? Il croit avoir trouvé le tremplin qu’il cherchait désespérément pour sa future carrière d’écrivain lorsque Franck Lebreton, auteur à succès à la réputation sulfureuse, est invité à prendre la parole dans son lycée. Mais la rencontre entre le romancier confirmé et le novice se passe mal. Surtout, la vie de David commence à basculer. A partir de ce moment, il sera littéralement habité par une « chose » (l’ambition, la frustration, la rage d’écrire …), double malveillant ou parasite maléfique, qui l’amènera au bord de la destruction.  

Souviens-toi de la lune est un bon roman, qui évolue du thriller vers le fantastique, dont le rythme va crescendo et qui culmine par un dénouement coïncidant avec les scènes d’apocalypse de l’ouragan Katrina.

Yves Rogister

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster