Snegurochka

SAMURA, Hiroaki

Manga

Casterman, 2016, 250 pages, 12.95 €

:) :) :) Manga sauce vodka - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Snegurochka

La rencontre entre un jeune couple et un peintre au bord d’un lac situé dans le nord de la Russie sert d’introduction à ce manga scénarisé et mis en pages par le mangaka Hiraoki Samura à qui l’on doit notamment la série « L’habitant de l’infini » qui a remporté le prix Eisner de la meilleure œuvre étrangère en 2000 et qui a été exploitée également à la télévision.

 Le jeune couple, composé de Belka et de son domestique Shchenok, est le centre névralgique de ce one-shot se déroulant dans une jeune Union soviétique sous la férule de Staline et qui a toujours en tête l’époque des tsars. Leur relation est ambigüe. Qui sont-ils? Que recherchent-ils? Dans quel but?

 L’atmosphère mise en place par Samura joue également un rôle important tout au long de l’œuvre. Le lecteur est accroché par les personnages, par la lente progression des deux héros dans leurs recherches. Les questions restent sans réponse avant que les indices ne tombent peu à peu et offrent au lecteur des pistes vraies ou fausses à suivre quant à leurs véritables personnalités et buts.

 « Snegurotchka » est un puits d’informations sur les arcanes de l’URSS. La présentation des personnages et la postface, à ne lire qu’après avoir lu l’entièreté du manga, permettent de comprendre encore mieux les tenants et aboutissants.   

Olivier Baute

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster