BARBARIE 2.0

JAPP, Andréa H.

Policier & Thriller

Flammarion, 2014, 435 pages, 21 €

:) :) :) Violence mondiale - critique complète

Couverture
Couverture du livre: BARBARIE 2.0

France, Canada, Etats-Unis. Une explosion de meurtres violents gagne le monde. Pourquoi ces crimes gratuits ? La barbarie 2.0 est-elle en marche ? Yann, analyste de données pour les services secrets, se retrouve au cœur d'un complot où profit, science, pouvoir, puissance, manipulations s'imbriquent. Pisté, traqué, épié, il ne sait à qui se fier mais cherche coûte que coûte la vérité. Se cache-t-elle forcément où il le croit ? (quatrième de couverture)

La barbarie est partout. Cet ouvrage nous en parle cruellement. C’est un thriller presque documentaire et/ou documenté. Les meurtres s’enchaînent avec une barbarie inexplicable. Le tableau est dépeint dans plusieurs pays : on parle de la France, de la Belgique, des Etats-Unis, du Canada... Les évènements s’enchaînent avec des liens parfois évidents et d’autres qui peuvent laisser perplexes. Le but étant clairement de nous faire ouvrir les yeux sur la barbarie à notre époque. Une époque où l’être humain est censé être civilisé.

Dans les détails, l’auteur agrémente son récit d’une série de notes de bas de pages importantes : articles de presses, argumentation de faits réels, meurtres et barbaries avérés dans notre société. Bout à bout le sentiment de cette volonté d’exactitude dans les faits est claire.

Des questions peuvent traverser l’esprit comme : ou veut-elle en venir ? Pourquoi tant de faits et si peu de liens ?

Le maigre fil rouge qui apparaît arrive avec le personnage de Yann, engagé pour mener l’enquête sur une série de meurtres. Il ne s’agit pas d’un enquêteur ou même d’un policier mais plutôt d’un analyste psychologue entraîné malgré lui dans un tourbillon de barbarie inexplicable. Il tente tant bien que mal de venir à bout des interrogations et des mystères sur lesquels il n’arrête pas de tomber. Il est courageux, naïf, attachant. Au fil du récit on en vient à s’attacher à lui en se rendant compte qu’il ne devrait pas investiguer sur ce type d’affaire : il est bien trop gentil, il croit en l’être humain. Malgré sa solitude, il semble croire au bien fondé de l’humanité, alors qu’il se trouve au centre d’un chaos inextricable. Il voyage, fait des allers-retours dans les pays concernés mais aucune réponse ne semble la bonne. Aucun lien ne semble réel. Il revient avec bien plus de questions que de solutions.

C’est une lecture perturbante, dérangeante et qui ne laisse pas indifférent.

 

Elodie Mercy

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster