Chance

NUNN, Kem (Traduit par Baude, Clément)

Policier & Thriller

10/18 (Paris), 2018, 408 pages, 9 €

:) :) Dr Chance sous les traits du Dr House - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Chance

A l’instar de Donna Tartt, Kem Nunn, c’est la rareté littéraire incarnée. Six romans en 30 ans, c’est dire. L’Américain n’est, de plus, jamais là où on l’attend. Après 2-3 polars prenant le surf californien pour décor (« Surf City » notamment), Nunn réalise un coup de maître en publiant chez Sonatine « Tijuana Straits », en 2011. Après ce polar politique, Nunn revient avec un polar psychologique, qui prend le temps d’installer son personnage principal, le Dr Eldon Chance. Ce neuropsychiatre n’a chanceux que le nom. En pleine instance de divorce, il tente de revendre ses meubles à bon prix à des brocanteurs patibulaires.

 Ses patients sont sujets à des affaires judiciaires. Chance évalue leur profil psychologique pour un jury, des avocats, ou d’autres médecins. Il n’est pas appelé à les voir plusieurs fois. Sauf la belle Jaclyn Blackstone, qui souffre de schizophrénie et est maltraitée par son mari policier. Chance va outrepasser certaines règles déontologiques pour elle…

« Chance » se mérite. Les plus patients seront récompensés quasi en fin de livre sur la signification de ces scènes parfois fort détaillées. Les autres auront déjà découvert Chance sous les traits de Hugh Laurie dans une minisérie (2 saisons à ce jour, 2016-2017) dont Nunn est le scénariste. 

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster