EMPTY MILE

STOKOE, Matthew (Traduit par Chainas, A.)

Policier & Thriller

Gallimard , Série Noire, 2014, 415 pages, 23.5 €

:) :) :) PESANTE FRATERNITÉ - critique complète

Couverture
Couverture du livre: EMPTY MILE

Paumée au milieu de la Sierra Nevada, Oakridge est une petite ville de Californie comme bien d'autres, elle ne compte que peu d'habitants et ne propose à ceux-ci que peu d'occupations. Il y a bien un lac, un peu à l'extérieur de la ville, mais la route qui y mène est à ce point en mauvais état que peu d'habitants profitent de ses charmes. C'est pourtant autour de ce lac que se noueront les principaux nœuds de ce deuxième roman de Matthew Stokoe. Dix ans plus tôt déjà, Stan Richardson avait failli s'y noyer, et son cerveau, trop longtemps en manque d'oxygène, en avait souffert. Même s'il était entièrement autonome, Stan, en grandissant, avait gardé l'esprit d'un gamin d'une douzaine d'années. Son frère, John, qui devait veiller sur lui ce fameux après-midi, était resté profondément marqué par l'accident et n'avait jamais pu se défaire de son sentiment de culpabilité. Quelques années après, il avait quitté Oakridge, Marla, son amour de jeunesse, son frère et son père pendant huit longues années. Aujourd'hui de retour, il va tenter de se racheter auprès de ceux qu'il aime et qu'il regrette d'avoir quittés. A peine arrivé toutefois, son désir de retrouver Marla va le pousser à se compromettre -avec elle- dans une mise en scène sexuelle aux conséquences dramatiques. Dès lors, John va se retrouver en point de mire d'un vengeur non identifié, et les coups bas vont commencer à pleuvoir sur lui, sur Marla et, indirectement, sur ce frère qu'il était revenu couvrir de toute de son attention. Point d'orgue de cette descente en enfers qui s'amorce : la disparition inopinée de son père, juste après que celui-ci se soit porté acquéreur d'un terrain à priori sans intérêt : Empty Mile.

Dans la veine de certains auteurs américains de polars qui situent leurs intrigues en milieu rural (C.J. Box, Craig Johnson, James Lee Burke, Donald Harstad...), Matthew Stokoe nous propose ici une intrigue aussi solide qu'attachante. Si le cadre général le rapproche des précités, Stokoe se distingue en donnant le premier rôle à un simple quidam, aux prises avec ses propres démons -la culpabilité, le manque d'amour paternel contrebalancé par un lien fraternel à toute épreuve, la recherche du pardon de ceux qu'il a abandonnés- et avec une haine qu'il a suscitée sans s'en rendre compte et encore moins le vouloir. Pas d'enquêteur ici, aucun détective privé et encore moins de flic des montagnes. Le personnage principal a certes de l'expérience et a beaucoup bourlingué, mais il se bat au jugé, il avance par essais/erreurs, sans moyens dignes de ce nom. Il n'est pas policier, point. Il tente de comprendre et, louvoyant entre les personnes qu'il a blessées sans le vouloir et celles qui le haïssent, il tente de débrouiller l'écheveau de plus en plus compliqué qui se bâtit sous ses yeux : pourquoi son père a-t-il disparu, pourquoi avait-il acheté ce terrain? Pourquoi a-t-il le sentiment que Marla lui cache des choses, pourquoi s'en prend-on à lui? Avec le soin évident qu'il attache à la psychologie de ses personnages, les rendant tous aussi solidement campés que crédibles, Stokoe n'en oublie pas de nous servir un suspense digne de ce nom. Pas un suspense à cent à l'heure comme certains de ses confrères en livrent deux par an, non. Mais une histoire écrite par un auteur ayant quelque chose à dire, un scénario habité et qui en apprend parfois autant au lecteur sur lui-même que le personnage principal en avoue sans détours de ses propres sentiments. S'il est une dureté dans ce roman, elle n'est ni esthétique, ni voyeuriste, elle ne dépend jamais de scènes violentes ou de tableaux sanglants. S'il est une dureté dans ce roman, elle s'incarne dans la simple vérité de certains personnages, dans leur entière clairvoyance sur eux-mêmes et leur totale franchise envers les autres. Les amateurs de romans noirs apprécieront.  

Nicolas Fanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster