Et le silence sera ta peine

Geffray, Elodie

Policier & Thriller

Belfond (Paris), 2016, 240 pages, 18 €

:) Tout le ponde a un prix... - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Et le silence sera ta peine

Le jeune Nicolas a commis l’irréparable mais son père trouvera toujours le moyen d’arranger les choses. De l’autre côté, il y a Dominique, un chômeur battu par la vie, qui accepte d’endosser l’irréparable. Etre libre… ne plus l’être… Et si se faire accuser d’un crime qu’on n’a pas commis pouvait conduire à la liberté ?

Deux récits se déroulent en parallèle. D’un côté le jeune richard, fils d’une personne bien placée que rien n’arrête, qui n’a aucune limite. De l’autre côté, un homme qui n’a rien.

L’alternance des deux histoires permet au récit d’être agréable à lire. On découvre chaque personnage, pour en comprendre la psychologie comme il se doit. En dépit d’un fil rouge extrêmement intéressant, et d’une empathie certaine vers certains personnages, le récit est trop prévisible. Ou du moins, pour nuancer, on devine bien trop vite comment les récits se croisent et vont nous amener vers le mot de la fin.

Le personnage de Nicolas est bien campé mais relativement classique : le fils d’un homme connu qui fait des “bêtises” pour se faire remarquer et qui en assume les conséquences en fonction des décisions de son père.

Dominique, bien campé, avec un destin quelque peu triste reste d’une certaine manière victime de son destin et rempli d’espoir. Il est intéressant mais aurait peut-être mérité encore plus de détails pour approfondir sa psychologie.

Dans l’ensemble l’histoire reste donc très agréable à lire, mais est cependant trop “facile” et “prévisible” que pour être inoubliable.

Elodie Mercy

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster