Ils ont voulu nous civiliser

LEDUN, Marin

Policier & Thriller

Flammarion, 2017, 240 pages, 19 €

:) :) Au cœur de la tempête, la guerre - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Ils ont voulu nous civiliser

Thomas Ferrer est un délinquant de seconde zone qui vivote sur la côte landaise, entre dunes et pinèdes. Il réalise des larcins, apportant ses butins à un surfeur prénommé Baxter. Grâce à quelques braquages lucratifs, le surfeur détient une somme rondelette chez lui. Un jour que Baxter fait encore la fine bouche devant le butin de Thomas, celui-ci entre dans une colère meurtrière et tue Baxter. Du moins, c’est ce qu’il croit. Première erreur.

La seconde, c’est que le surfeur a des comparses, qui craignent que Thomas veuille les doubler avec leur pognon. Alors que la tempête Klaus menace le littoral, Thomas s’enfonce dans la pinède avec l’argent… Il finit par trouver refuge auprès d’un vieux bûcheron, un ancien combattant d’Algérie. La guerre, il connaît…

Marin Ledun, lui-même landais, maîtrise son intrigue, riche en suspense et taillée au couteau. Le livre ne souffre d’aucun temps mort, ce qui explique aussi le modeste nombre de pages dont sont composés ses titres. Il contextualise l’affrontement qui se prépare en le situant au cœur d’un phénomène météorologique dévastateur, qui a eu lieu en 2009. Peinture sociale d’une région elle-même marginalisée, psychologie tout en nuances, Marin Ledun a de quoi nous tenir en haleine, indéniablement. 

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster