L'ECHO DES MORTS

THEORIN, Johan

Policier & Thriller

Albin Michel, 2010, 407 pages, 20 €

:) Fantastique atmosphère! - critique complète

Couverture
Couverture du livre: L'ECHO DES MORTS

 

Joakim Weslin, sa femme Katrine et leurs deux jeunes enfants ont décidé de quitter Stockholm pour retaper une vieille maison -Aludden-  sur l’île d’Öland. La bâtisse a été construite grâce à du bois récupéré d’un naufrage au 19è siècle. Deux phares faisaient office de vigile, mais à présent, seul le phare sud fonctionne encore.

Peu après leur installation, alors que Joakim récupère les dernières affaires dans leur maison de Stockholm, il entend distinctement la voix de Katrine l’appeler du rez-de-chaussée. Inquiet de cette incohérence (n’est-elle pas à des heures de route de là ?), il apprend au retour qu’elle a été retrouvée noyée au pied d’un des deux phares. Tilda, la jeune policière chargée de lui apprendre la terrible nouvelle, est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un accident…

Joakim sombre dans la dépression, et se laisse peu à peu imprégner par les histoires qui circulent sur Aludden. La maison a en effet été le témoin de nombreuses morts violentes…

Raclements de pas, présence au pied du lit, porte retrouvée entrouverte, lueur dans le phare abandonné… Vous ne trouvez pas ça délicieusement flippant ?! Et lorsqu’un chat fait son apparition à Aludden, on ne peut que se demander à quelle sauce cet animal fouineur par excellence sera mangé !

L’auteur a merveilleusement construit son récit, alternant la vie inquiétante de Joakim et ses enfants, et le récit de tous ces drames passés à Aludden. L’intrigue trouvera son climax au cœur de la tourmente, une tempête de neige annuelle qui ne pardonne pas aux promeneurs imprudents.

« L’écho des morts » a reçu le prix du meilleur polar suédois…mais est-on vraiment dans un roman policier ? Johan Theorin sait assumer son parti pris de voguer entre réel et fantastique, en créant une ambiance troublante. Et s’il va chercher loin les liens entre les différentes intrigues, il reste cohérent, et fournit toutes les réponses en quelques paragraphes finaux.

C’est du grand art, et une fois le livre refermé, on n’a qu’une envie : mettre la main sur son prédécesseur : « L’heure trouble ». Décidément !

Barbara Mazuin

Commentaires

A lire. Roman époustouflant où le fantastitque, voire le paranormal, côtoie la vie. Tient en haleine. 

Lacha il y a 6 ans

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster