L'homme craie

Tudor, C.-J. (Traduit par Eliroff, Thibaud)

Policier & Thriller

Pygmalion (Paris), 2018, 384 pages, 20.9 €

:) :) :) :) Par où commencer? - critique complète

Couverture
Couverture du livre: L'homme craie

Afin de comprendre comment tout cela s’est terminé, il faut d’abord se demander quand tout cela à débuté. Quand Eddie et ses amis ont commencé à dessiner des bonhommes à la craie ? Ou quand un inconnu a pris le relais ? Quand il y a eu ce fameux accident ? Ou quand le premier corps a été retrouvé ?

C’est à l’anniversaire de  Gros Gav, pour ses 12 ans, qu’un cadeau inhabituel lui est offert par  on ne sait qui : une boîte de craie. De cette boite est née l’idée de faire des dessins de bonhommes, avec une signification qui leur restait secrète : une invitation au rassemblement, une mise en garde, un appel à l’aide…

Tout cela semble bien marrant et excitant jusqu’au jour ou d’autres dessins font leur apparition, menant les jeunes garçons vers l’effroyable.

Les enfants ne sont pas toujours innocents…

30 ans plus tard, Eddie pense que toutes ces histoires sont derrière lui, jusqu’au jour où il reçoit une enveloppe contenant une craie et un dessin. Il comprend alors que rien n’est fini, mais qu’au contraire, tout ne fait que commencer.

« Les gens pensent que les enfants n’ont pas de souci. Erreur. Au contraire, les soucis sont inversement proportionnels à la taille. »

CJ Tudor a été journaliste, serveuse, rédactrice en chef, vendeuse, scénariste, voix-off, et présentatrice télé. Un jour, un couple d’ami offre un sceau de craie pour le deuxième anniversaire de sa fille. C’est là que l’idée lui est venue et qu’elle se met à l’écriture de son premier roman : L’homme à la craie. Un roman qui vous prend et vous mène à toute allure, entre passé et présent, dans une quête à la vérité où chacun, à un moment ou un autre, volontairement ou non, a eu son coup à jouer.

Le professeur d’anglais de CJ Tudor lui a dit un jour que si elle ne devenait pas auteur à succès, il serait extrêmement déçu. C’était il y a 30 ans. Pourvu qu’on n’attende pas aussi longtemps pour qu’elle s’y remette.

 

MULLIER, Pierre-Emmanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster