Le bon fils

Weddle, Steve (Traduit par Chicheportiche, Josette)

Policier & Thriller

Gallmeister, 2016, 216 pages, 21 €

:( Mission impossible - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Le bon fils

Impossible de vous livrer un résumé de ce dernier-né de la collection « Néonoir » de Gallmeister. Impossible de repérer quel personnage prend la parole quand le narrateur entame un chapitre à la première personne. Et, de même, impossible de comprendre quel personnage est mis en scène lorsqu’un chapitre est écrit à la 3ème personne, tant ceux-ci se résument à un patronyme sans rien à quoi se raccrocher qui permette de les identifier. Impossible de capter la nature des liens qui semblent les relier les uns aux autres. Impossible de s’attacher aux petits faits que racontent ou que vivent ces acteurs, même si l’on comprend bien qu’ils ressortent de conditions sociales difficiles et d’une violence latente, qu’elle soit physique, psychologique ou économique. Impossible de vous écrire qu’il n’y pas quelque chose dans le style de l’auteur, une langue belle et expressive, parfaitement en accord avec le sujet traité –du moins les quelques éléments que nous avons pu capter. Impossible de vous écrire que cela suffira à vous accrocher au-delà de la page 81, page qui scella le moment de notre reddition. 

Nicolas Fanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster