Les secrets de Bent Road

ROY, Lori (Traduit par Valérie Bourgeois)

Policier & Thriller

Points, Roman noir, 2015, 379 pages, 7.6 €

:) Cruelle campagne - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Les secrets de Bent Road

Arthur revient vivre au Kansas avec sa femme Celia et leurs trois enfants : Elaine, déjà adolescente, Daniel et Evie, qui a 8 ans mais dont la petite taille fait paraître moins. Leur vie à Detroit devenait incertaine, entre les émeutes raciales (nous sommes en 1967) et les coups de fil anonymes adressés à Elaine. Arthur a voulu mettre sa famille en sécurité, et retrouver fermes et grands champs de blé semblait être la meilleure solution.

Mais si le paysage est bucolique, le Kansas peut se révéler inquiétant : leur arrivée en pleine nuit est accompagnée d’un mystérieux incident : alors que des boules d’amarante s’envolent devant le véhicule de Celia, celui-ci fait une embardée sur Bent Road, et Daniel croit voir l’ombre d’un homme, qu’ils auraient touché. Il est cependant le seul à l’avoir vu.

Ils aménagent dans une maison proche de chez grand-mère Reesa, un peu trop envahissante au goût de Celia. Il y a aussi la frêle tante Ruth, la sœur d’Arthur, et son mari Ray, alcoolique au strabisme inquiétant, et volontiers concupiscent. Tous regardent drôlement Evie, qui ressemble s’y méprendre à Eve…Eve, la sœur d’Arthur et Ruth, Eve que Ray devait épouser, Eve qui a été tuée…

Arthur n’avait-il pas quitté le Kansas pour cette raison ? Tirer un trait sur sa famille ? Ne voulait-il plus entendre parler du Kansas ? Arrachée à la ville et ses conforts, Celia tente de trouver sa place dans cette région inhospitalière. Ses rapports avec Arthur ont imperceptiblement changé, depuis qu’ils sont arrivés.

La disparition de la petite Julianne Robison, les battues, les questions de la police au sujet de Ray, le centre de détention tout proche, l’attirance d’Evie pour tout ce qui concerne Eve, son prénom que l’on déforme…Celia parviendra-t-elle à maintenir sa famille à flots ?

Chronique rurale plus que polar, « Les secrets de Bent Road » montre à travers quelques personnages ô combien cruelle peut être la vie à la campagne. Une communauté fermée sur elle-même, où « tout le monde sait tout » à propos de tous, où le prêtre intervient dans les affaires de famille, préférant qu’une femme battue retourne près de son mari, car ils sont unis par les liens du mariage…L’atmosphère du roman est lourde, et sa scène introductive nous met tout de suite dans le bain. Il y a de l’inéluctable dans les éléments qui se mettent en place sous nos yeux. Il y a du Zola, dans ce premier roman : on court vers le drame, c’est clair. Couronné par l’Edgar Award en 2012, ce premier roman est de bonne facture.  

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster