Manuel du hors-la-loi

Woodrell, David (Traduit par Maillet, Isabelle)

Policier & Thriller

Rivages, 2016, 212 pages, 8 €

:) :) “A ces êtres chargés de violence, j’apprends à ne plus les séparer du ciel où leurs désirs tournoient” Albert Camus - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Manuel du hors-la-loi

Mon bébé, il tient pas dans un berceau. Mon bébé, il fait bien cent kilos, il est dans un fauteuil roulant, il reste silencieux tout le temps et c’est dur de le pousser dans les côtes. Il peut plus parler depuis qu’il a reçu ce coup sur la tête que je lui ai moi-même donné. Je lui ai défoncé le crâne d’un coup de pioche, et depuis il a plus dit un mot, ni à moi ni à personne.

Woodrell nous dépeint ici, au travers de 12 nouvelles, différents portraits de personnages assez singuliers. Pourquoi des êtres si particuliers au final ? Ils sont caractérisés par une certaine violence, une vision terre à terre de la vie, un sentiment que tout n’est que vide dans le monde. Une plongée dans la méchanceté des hommes ? Peut être, peut être pas… Étant donné l’endroit où ils évoluent on pourrait presque parler de “normalité”. C’est sinistre, profondément sinistre. De manière condensée et détaillée, l’auteur n’a pas son pareil pour dépeindre un décor digne de peintures faites lors de périodes torturées de certains artistes. Impossible de savoir si ses personnages savent distinguer la notion de bien et de mal. Ils sont originaux, ancrés dans la fange où ils sont censés survivre, profondément naïfs ou extrêmement mauvais. Un ramassis de parias que l’on aimerait mettre loin de nous pour tout oublier...

Elodie Mercy

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster