Sharko

THILLIEZ, Franck

Policier & Thriller

Fleuve, 2017, 576 pages, 21.9 €

:) :) :) Rapaces - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Sharko

La tante de Lucie Henebelle n’en démordait pas : avant de mourir inopinément, son mari était sur le point de dévoiler de nouveaux éléments susceptibles de faire redémarrer une affaire que, pour cause de mise à la pension, il avait dû abandonner. Lucie lui avait promis de jeter un œil au dossier et avait finalement admis que Ramirez, le gars surveillé par son défunt oncle, présentait toutes les caractéristiques du grand malade capable d’enlever une jeune fille sans défense. Le fait que son oncle, avant de quitter la police, enquêtait sur la disparition d’une fille de la région acheva de la convaincre. Sans en parler à Franck Sharko, le père de ses enfants et accessoirement, son collègue à la PJ, elle se met en tête de visiter clandestinement la résidence du suspect. À ce moment-là, elle est loin d’imaginer que cette décision les plongera tous les deux, elle et Sharko, dans une affaire où ils se retrouveront à la fois chasseurs de criminels et proie de leurs propres collègues.

Après « Rêver », son dernier roman paru en 2016, Thilliez remet en selle son duo Sharko/Henebelle dans le cadre d’une affaire où il creuse ses thèmes de prédilection : les dérives des nouvelles technologies, les pratiques médicales dangereuses et la rapacité humaine. Cette fois, il illustre très habilement celle-ci en croisant des pratiques économiques d’exploitation éhontée des plus faibles par les plus forts, pratiques devenues tellement habituelles qu’elles ne choquent presque plus lorsqu’elles sont dévoilées, avec les agissements effrayants de criminels bestiaux. Finalement, les premiers, qui croient avoir les mains propres, ne valent pas mieux que ceux qui plongent les leurs dans le sang de leurs victimes nous dit Thilliez. Et il a raison : raison de le penser, raison de le ressasser parce qu’indubitablement ça ne s’arrête jamais et raison de nous faire passer le message au moyen d’un polar dense, nerveux et qui se dévore avec grand plaisir. 

 

Nicolas Fanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster