Tous les démons sont ici

JOHNSON, Craig (Traduit par Aslanides, Sophie)

Policier & Thriller

Gallmeister, 2015, 320 pages, 23.5 €

:) :) :) Au bout de ses limites - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Tous les démons sont ici

Nous avions abordé l'univers de Craig Johnson avec la précédente enquête du shérif Walt Longmire, « Molosses » (dont la chronique figure sur ce merveilleux site de passionnés). Depuis, nous avons remonté le temps, lu les deux premières enquêtes (« Little bird » et « Le camp des morts ») pour notre édification personnelle (et aussi parce qu'on aime ça : la troisième enquête, « L'indien blanc » est sur le sommet de notre PAL*) et nous avons même regardé avec beaucoup de curiosité la première saison de la série télé tirée de ce cycle de romans policiers devenu l'un de nos favoris. Ah oui, nous sommes aussi « amis » sur Facebook avec ce bon Craig. Tout cela pour vous dire que nous commençons à devenir familiers. Si c'étaient l'humour et la solidité de l'intrigue qui nous avaient marqués avec « Molosses », cette fois, c'est l'ancrage dans la culture indienne, le profond attachement de Longmire à sa terre, aux coutumes et aux croyances des Crows et des Cheyennes que Johnson nous communique avec sa verve si particulière, mâtinée d'action pure, de réflexions presque philosophiques, de relations humaines parfaitement crédibles et de croyances locales que les plus cartésiens traiteront -lorsqu'ils seront bien lunés- au minimum de fantaisistes et de délires dus à l'air raréfié et glacial des hautes montagnes, montagnes tellement présentes dans ce volume qu'elles en acquièrent pratiquement le statut de personnage à part entière. Relisez cette phrase !

« Tous les démons... » commence sur les chapeaux de roue, et nous n'allons pas vous en dire trop car cela équivaudrait à vous priver d'une bonne part du plaisir qui fut le nôtre.

Walt et son équipe sont chargés de convoyer 3 prisonniers jusqu'à un mystérieux rendez-vous avec d'autres policiers, certains fédéraux et d'autres simples shérifs. Le but de la rencontre semblant être un acheminement commun de leurs prisonniers avec ceux de leurs collègues, vers un établissement pénitentiaire plus éloigné. Si la rencontre et le rassemblement des détenus se déroule sans problème, c'est ensuite que cela va déraper. Et la seconde moitié du roman de débuter. Celle où, de fil en en aiguille, notre shérif va se retrouver seul et à pied, au coeur des Bighorn Mountains, empreintes de tant de légendes indiennes et balayées par une tempête matérialisée par plusieurs vagues de froid et de multiples averses de neige. Voyage initiatique, fuite en avant jusqu'au bout des limites que lui imposeront ses facultés physiques, l'épopée de Walt tiendra autant de la « Divine Comédie » de Dante (dont il conserve un exemplaire avec lui tout au long du récit) que du western épique, échevelé et baigné de références à la nature. Est-ce la mort vers laquelle il marche ? Est-ce le froid qui engourdit ses neurones ? Lisez !

*PAL : Pile à lire, ben oui.

Nicolas Fanuel

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster