Zack : tome 1

KALLENTOFT, Mons (Traduit par FOURREAU, Frédéric)

Policier & Thriller

Gallimard , Série Noire, 2016, 448 pages, 20 €

:) :) :) Premier tome prometteur - critique complète

Couverture
Couverture du livre: Zack : tome 1

Unité spéciale de la police de Stockholm. Zack Herry n’a que 27 ans, mais s’est déjà distingué dans de précédentes enquêtes par son efficacité et son sang-froid. Problème : Zack se drogue, passe des nuits dans des raves clandestines, shooté à la cocaïne, avec la complicité de son ami d’enfance, devenu dealer. Et lorsque ces sorties finissent quelques heures à peine avant d’aller bosser, ça fait désordre. Déjà qu’il provient d’une banlieue…Oui, mais il est fils d’une policière, assassinée dans le cadre de ses fonctions. Par qui ? On ne l’a jamais su, mais Zack, du haut de ses 7 ans, s’est juré d’entrer à la police pour rechercher le ou les meurtriers de sa maman. En attendant, il a du se débrouiller avec un père malade et dépendant de lui...

En ce « lendemain » de sortie clandestine, Zack accuse un gros coup de fatigue. Pourtant, il faut partir enquêter : 4 masseuses thaïlandaise se sont fait assassiner, de façon très cruelle, dans le salon de massage où elles travaillaient. La piste des « massages parallèles » est immédiatement évoquée. Le salon de massage thaï est en effet une façade pour un réseau de prostitution établi à Stockholm. L’exécution de ces filles est-elle le fait de ce gang de motards, lié à la société de recrutement des prostituées? Est-ce l’œuvre d’un maniaque sexuel, frustré de n’avoir eu compensation auprès de leur service ? Crime xénophobe ? Guerre de mafias implantées en ville ?

Unité spéciale de la police de Stockholm. Zack Herry n’a que 27 ans, mais s’est déjà distingué dans de précédentes enquêtes par son efficacité et son sang-froid. Problème : Zack se drogue, passe des nuits dans des raves clandestines, shooté à la cocaïne, avec la complicité de son ami d’enfance, devenu dealer. Et lorsque ces sorties finissent quelques heures à peine avant d’aller bosser, ça fait désordre. Déjà qu’il provient d’une banlieue…Oui, mais il est fils d’une policière, assassinée dans le cadre de ses fonctions. Par qui ? On ne l’a jamais su, mais Zack, du haut de ses 7 ans, s’est juré d’entrer à la police pour rechercher le ou les meurtriers de sa maman. En attendant, il a du se débrouiller avec un père malade et dépendant de lui...

En ce « lendemain » de sortie clandestine, Zack accuse un gros coup de fatigue. Pourtant, il faut partir enquêter : 4 masseuses thaïlandaise se sont fait assassiner, de façon très cruelle, dans le salon de massage où elles travaillaient. La piste des « massages parallèles » est immédiatement évoquée. Le salon de massage thaï est en effet une façade pour un réseau de prostitution établi à Stockholm. L’exécution de ces filles est-elle le fait de ce gang de motards, lié à la société de recrutement des prostituées? Est-ce l’œuvre d’un maniaque sexuel, frustré de n’avoir eu compensation auprès de leur service ? Crime xénophobe ? Guerre de mafias implantées en ville ?

L’Unité spéciale tente de résoudre ces crimes immondes, en interrogeant notamment une collègue des victimes. Mais l’équipe de policiers va aller de surprise en surprise…

Hanté par le meurtre non élucidé de sa mère, par la place qu’il estime ne pas être en droit d’occuper au sein de la police, sa solitude et ses excès, Zack n’entrevoit qu’une lumière : une petite fille vivant à l’étage au-dessus de chez lui, délaissée par sa mère dépressive.

Très bon personnage que celui de Zack. C’est un policier idéaliste, employant des méthodes pas toujours politiquement correctes et faisant volontiers cavalier seul, lorsqu’il est persuadé être plus efficace de cette manière. Il est le premier surpris de voir à quel point la drogue a pris le pas sur sa volonté, sur ses heures de travail, sur son esprit indépendant. Attachant et touchant, Zack a l’intelligence, les démons et la fragilité d’une Lisbeth Salander, toutes proportions gardées avec Millenium. Cette comparaison ne manque pas de piquant, quand on voit Zack croiser le regard de Noomi Rapace, dans un grand hôtel de Stockholm…

Zack est bien entouré par Deniz, sa collègue lesbienne d’origine kurde, et Sirpa, policière diminuée physiquement, mais d’une ténacité particulièrement efficace sur Internet, flirtant avec le dark web s’il le faut.

Aucun point mort, aucune fausse note, de l’action, du brut, et de l’humanité à la fois. Mons Kallentoft, l’auteur des « 4 saisons »notamment, s’est associé pour le meilleur avec un Markus Lutteman inconnu chez nous : auteur de 6 ouvrages, il n’a pas encore été traduit en français.

Nous vous avons gardé le meilleur pour la fin : « Zack » est le premier tome d’une série ! Vivement !

 

 

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster