La compagnie des glaces : volume 1-2

Arnaud, G.-J.

Science-Fiction

French Pulp, 2016, 300 pages, 9.5 €

:) :) :) La formidable saga d’anticipation de G-J Arnaud rééditée ! - critique complète

Couverture
Couverture du livre: La compagnie des glaces : volume 1-2

Il y a deux siècles et demi, la destruction de la Lune a obscurci le ciel, condamnant la Terre à une nouvelle ère glaciaire. Désormais, les Hommes vivent sous d’immenses dômes qui les préservent du froid glacial (-150°C). Les Compagnies ferroviaires se partagent le monde et ont organisé une société régie par des lois strictes, basées sur la soumission et l’ignorance des habitants.

Lien Rag est glaciologue. Il fait partie de ces employés qui subissent la dictature en lui obéissant, ne connaissant aucune alternative.

La veille de son départ en mission avec son équipe, Lien rencontre Floa, la fille du gouverneur Sadon. En sa compagnie très libre, le jeune homme va entrevoir des zones d’ombres dans le système bien établi.

Mais surtout, Lien a l’occasion de voir d’un peu plus près un Homme Roux. Ces êtres poilus, qui ne semblent avoir d’humain que le nom, travaillent en permanence sur les dômes, entièrement nus, afin d’en dégager la neige et la glace. Ces êtres sont des exceptions, vivant hors des rails et de la chaleur, de la nourriture et de la survie qu’ils procurent ! Certains marginaux semblent les côtoyer régulièrement. La communication est donc possible ! découvre Lien.

Par l’intermédiaire de Floa, Lien obtient un loco-vapeur, un engin autonome qui lui permettra d’explorer lors de sa mission des zones désertiques, où la glace est la plus pure.

Mais la mission prend une tournure dramatique.

Si Floa rentre vite dans les rangs par peur des représailles, Lien, quelle que soit la sanction – injuste – qui l’attend, vivra désormais avec cette curiosité, cette soif de savoir qui sont les Hommes roux. Au point de devenir un renégat ?

Entamée en 1980 et publiée jusqu’en 2005, « La Compagnie des glaces » est une saga riche de 98 volumes ! Mêlant habilement anticipation, espionnage et suspense, mais aussi histoire d’amour, elle est la plus longue saga de science-fiction de l’histoire littéraire. Georges-Jean Arnaud a créé un univers complexe, logique, réaliste et passionnant. Son intérêt est-il tenable tout au long des aventures narrées ? Nous ne saurions le dire, ayant découvert précédemment le début de la saga aux Editions Fleuve, collection Anticipation.

Peu rééditée depuis, elle est reprise cette fois par French Pulp Editions, qui a choisi d’intégrer deux volumes en un seul livre. Choix éditorial qui oblige le lecteur à craquer très vite le dos de l’ouvrage afin de lire les lignes dans leur entièreté. Une lecture qui laisse des traces physiques sur le livre n’est pas plaisante pour tous. A noter également que certaines coquilles, présentes dans l’édition d’origine, n’ont pas été rectifiées à la faveur de cette nouvelle sortie. Ainsi, lors de la rencontre avec le missionnaire dans le loco-car de Floa, la jeune femme reste-t-elle à jamais Hoa le temps d’une ligne, décontenançant le lecteur qui se demande s’il a raté l’entrée d’un autre personnage féminin dans ce lieu exigu et clos.

Mais soit, « La compagnie des glaces » est un must read ! Belle (re-découverte) !

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster