La contre nature des choses

Burgess, Tony (Traduit par Frappat, Hélène)

Science-Fiction

Actes Sud, Exofictions, 2018, 192 pages, 16.8 €

:) Des zombies en orbite - critique complète

Couverture
Couverture du livre: La contre nature des choses

Les gens ont commencé à marcher la tête baissée, comme cherchant quelque chose à terre. Ou pour oublier. Mais la lumière rappelle constamment que le ciel est encombré. Il y a bien un milliard de zombies qui ont été expédiés en Orbite. Le problème des zombies, ça a surtout été la gestion de leurs carcasses grouillantes. Sinon, ils ne constituaient pas une menace. Ils se déplaçaient, étaient dans le chemin.

La gestion des déchets qui dérangent, et qu’on va déposer ailleurs… un truc du 20 siècle… alors les expédier là-haut semblait être une bonne idée. Sauf que maintenant, la lumière et l’air manquent, provoquant des maladies (dont des cancers) chez les survivants. La Terre tourne mal…

Un homme,  le narrateur,  sillonne les paysages désolés à la recherche d’un fils. Pas le sien mais celui de quelqu’un d’autre, parce qu’il en a besoin pour faire un truc. Le lecteur peine à deviner quoi. Peut-être cela a-t-il un rapport avec Dixon, un tueur fou aux méthodes élaborées ?

Etonnant roman que celui de Burgess, écrivain et scénariste canadien. Il vit avec sa famille dans un établissement de pompes funèbres. Ça c’est pour l’anecdote éditoriale, sensée expliquer bien des choses. Le phrasé du narrateur est haché, contenu, bref. Cela crée un style d’écriture originale.  L’intrigue fait penser à « La route », de Cormac McCarthy. Même horizon bouché, dans tous les sens du terme, même désespérance, un homme et un enfant…Le style est différent, cependant, moins linéaire, moins admirable. Tous n’adhéreront pas. Mais Tony Burgess, cet OVNI, mérite la découverte.

Barbara Mazuin

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire !

Poster un commentaire

Nom:
Adresse email:
Site web:
Combien font quatre plus cinq?
Poster